Marie HOUGARDY (3e suppléante)

 

66 ans et retraitée, j’ai passé la première moitié de ma carrière dans le social et la deuxième dans la sidérurgie. Il y a 6 ans, j’ai rempilé dans le social en tant que travailleur bénévole dans une association d’aide aux migrants. Ma conscience politique s’est éveillée en mai 68 (ou plutôt octobre 68 à Liège), a été confirmée par la MJT puis par mes contacts avec les Trotskistes pendant mes études supérieures.
 
Mon engagement dans le mouvement demain est le résultat de mon insatisfaction de la politique des partis traditionnels. Je rêve d’une politique faite par et pour les citoyens qui donnera à chacun la possibilité d’une vie décente dans le respect de ce qu’il est et de ce qu’il veut devenir, d’une répartition équitable et d’un partage des biens et des richesses, d’une planète saine et accueillante à laisser à mes petits-enfants.
risus et, Curabitur Aenean sem, ultricies risus. ante. dolor. dolor commodo non