Chacun sait que “Alibaba et les 40 voleurs” font partie d’un conte oriental… A l’approche des élections régionales le Mouvement Demain veut informer les citoyens de l’impact réel de ce projet chinois. Il l’analyse selon 3 axes fondamentaux (qui font par ailleurs la base de son programme) à savoir: les aspects socio-économiques,écologiques et la communication démocratique de tout projet politique.

Du point de vue socio-économique

Le modèle économique de ce projet est celui du néo-libéralisme, de la libre circulation des marchandises au mépris des retombées sociales et écologiques. Ce développement économique de la Région reposant essentiellement sur la « Logistique » et prôné par nombre de politiciens conduit à des impasses. Quant à l’emploi, il sera très loin des promesses faites par certains politiciens dont le bourgmestre de Liège.Tout aussi surprenante est la récente déclaration de Jean-Claude Marcourt dans la Meuse se disant favorable au fait de “rapatrier la production de la Chine vers Liège” alors que le PS liégeois ne s’oppose pas à l’arrivée d’Alibaba qui aura l’effet parfaitement inverse. Cherchez l’erreur ! Les projections les plus optimistes concernant l’emploi sont de 10 emplois à l’hectare soit 380 emplois (par comparaison même TNT fait beaucoup mieux!),mais dont une grande part sera réservée à des travailleurs parlant le mandarin, donc des Chinois ! Ce faible taux d’emploi est dû à une manutention de plus en plus automatisée réalisée par le géant chinois. Enfin, il faut savoir qu’une partie de la fabrication en Chine de ses produits exportés se fera notamment par des citoyens chinois mis en camps de travail pour dissidence politique !
En réalité, le retour sur investissement pour la Région Wallonne, lequel investissement se compterait en millions d’euros, sera économiquement très faible !

Du point de vue écologique

Le désastre sera tout aussi important écologiquement.  D’abord les nuisances sonores des vols (y compris la nuit),l’augmentation considérable du charroi (1500 camions de plus par jour) qui va rendre le réseau autoroutier impraticable pour les Liégeois et autres usagers, et enfin une pollution atmosphérique importante. En outre, le bétonnage extensif de la superficie du projet (380.000 m2) va constituer autant d’hectares de terres supprimées, un danger pour les nappes phréatiques et la biodiversité et enfin des problèmes liés à l’imperméabilité des sols. La surconsommation en énergie sera énorme vu les distances parcourues par les avions et le transport par camions dans l’Europe entière. Rappelons que pour le transport de marchandises, le Mouvement Demain veut l’obligation du ferroutage (comme en Suisse) pour tout le transit y compris au départ des ports et des aéroports ! L’énergie nécessaire pour l’entretien des entrepôts et des pistes atterrissage sera elle aussi très coûteuse !
En conclusion un bilan énergétique désastreux !

Du point de vue démocratique

Nous constatons un manque d’information claire et précise vers le citoyen ce qui rend le projet totalement obscur et non-contrôlable : soit un déni de démocratie ! Une fois de plus, laisserons-nous les responsables politiques signer un chèque en blanc à l’entreprise Alibaba au mépris des citoyens ?

Pour toutes ces raisons, le Mouvement Demain mettra toute son énergie à combattre et à stopper ce projet démentiel totalement en contradiction avec notre programme. Nous soutiendrons tout mouvement citoyen se mobilisant dans ce sens, comme le collectif « Watching Alibaba » soutenu par diverses personnalités universitaires et par le mouvement « Youth for climate ».

Le Mouvement Demain refuse des lendemains catastrophiques pour la Région Wallonne et en particulier pour la région liégeoise !

Communiqué du 23 mai 2019

venenatis, facilisis sed elementum elit. ante. non porta. velit, amet, efficitur. mattis