La démocratie doit cesser d’être l’Arlésienne de la vie politique belge, un principe auquel tous les acteurs politiques disent adhérer, mais qu’ils utilisent comme un vernis légitimant la dérive suicidaire d’un modèle économique capitaliste à bout de souffle. La démocratie doit devenir l’essence même de la politique dont notre société a besoin.

Parmi plusieurs propositions visant à réoxygéner la démocratie, le Mouvement Demain en met trois, prioritaires, en évidence à l’occasion du changement d’alliance en cours au niveau francophone.

  1. Une consultation populaire sur le programme de la nouvelle majorité qui émergerait des tractations en cours depuis quelques semaines – et donc l’adoption urgente du projet de décret spécial sur lequel les partis wallons proclament leur consensus… depuis un an !  Une pétition est lancée pour soutenir cette demande. Nous vous invitons à la signer !
  2. La limitation du cumul des mandats dans le temps : 2 mandats successifs maximum, de quelque nature qu’ils soient, puis retour à la vie de citoyen électeur. Finies les carrières qui font de trop d’élus de cyniques apparatchiks et du monde politique, une nomenklatura imperméable aux idées nouvelles.
  3. L’organisation d’un large processus de débats, conclu par des consultations populaires décentralisées, sur les besoins authentiques de la population. C’est la seule manière de dépasser un capitalisme qui, au mépris de l’intérêt général, détourne les institutions politiques au service des besoins des entreprises et de leurs actionnaires.

Le mouvement Demain donnait ce vendredi 7 juillet à Charleroi une conférence de presse consacrée à ces questions. Vous pouvez retrouver l’intégralité de nos propositions dans le texte complet de la conférence de presse “VIVIFIONS LA DEMOCRATIE”

2f94968337c598f95c181f89792c2f36_______