Nous avons consulté les rapports d’activité de la SOWAER et obtenu la carte des projets de développement de Liège Airport les prochaines années.

Alors que selon le site landinliege.com, les réserves foncières actuellement exploitables autour de l’aéroport sont de l’ordre de 115 hectares (85 ha pour Flexport City et 30 ha pour Airtport City), selon les rapports d’activité, les projets dans les cartons sont d’une toute autre ampleur. On parle de 270 hectares de terrains supplémentaires convoités par Liège Airport afin d’étendre son activité d’ici 2031, dont très clairement des terres agricoles et des zones construites. Cela représente, Alibaba compris, au total 385 hectares net d’extension, pour 470 hectares brut !

Une fois encore, nous devons constater que tout ceci se déroule sans aucun débat transparent citoyen, la SOWAER rendant des comptes au seul Gouvernement Wallon. C’est une façon de procéder qui n’est pas acceptable face à de tels enjeux.

C’est pourquoi nous réclamons d’urgence que ce débat soit porté sur la place publique afin que chacun puisse disposer des informations primordiales pour l’avenir de Liège et de son agglomération, autant en terme de mobilité (combien de camions encore en plus cela va-t-il générer sur nos autoroutes et dans nos villages ?), d’environnement, de nombre de vols, d’emplois créés et détruits, etc.

vulputate, consequat. sed risus. libero tristique luctus