Ce week-end, comme chaque année, la Région Wallonne organise les Journées du Patrimoine.
Le patrimoine, c’est cette partie directement visible de notre histoire commune, inscrite dans le paysage.
C’est aussi un ensemble de métiers dédiés à le lire, le comprendre, le restaurer. Comme un lien qui relie ceux qui ont bâti et ceux qui étudient et mettent en valeur.

Aujourd’hui, la Région Wallonne fait le grand écart. Si le tout nouveau Code du Patrimoine se veut ambitieux en termes de préservation, l’organisation de l’AWAP, n’est pas, loin s’en faut, à la hauteur de ces ambitions. Le manque de moyens et de personnel est criant, les conditions de travail ne leur permettent pas de mener à bien leurs missions.

Qui plus est, outre le personnel de l’Agence, directement et fortement impacté, c’est tout un pan économique qui est touché par ces dysfonctionnements : opérateurs de fouilles, PME et artisans des différents métiers de la construction et de la restauration.

(Communiqué du 6 septembre 2019)

elit. risus. id sit porta. felis Praesent eleifend mi, accumsan dolor