La Ville de Liège a inscrit la création de parcs et d’espaces verts dans le projet « Réinventons Liège » avec pour objectif que chaque liégeois.e en trouve un à dix minutes maximum de chez lui.

Après avoir investi dans de nouveaux lieux ces dernières années (parc Sainte-Agathe entre Sainte-Marguerite et Saint-Laurent, site de la Chartreuse, ou encore parc Morinval dans le quartier Nord), ainsi que dans des terrains multisports dits « agora space » à Chénée, Droixhe ou au Thier-à-Liège, la Ville vient d’acquérir le site dit « Palmolive » rue Lairesse dans le quartier du Longdoz pour 550.000 euros afin de le transformer en parc après dépollution. C’est une option que la Régionale du Mouvement Demain défendait également et nous nous réjouissons de cette initiative, tout en espérant qu’elle aboutira rapidement et en bonne concertation avec les habitants du quartier.

Quatre autres quartiers sont ciblés comme prioritaires dans le projet  « Réinventons Liège » (Hypercentre-Jonfosse, Outremeuse, Vennes-Fétinne, et Chénée Bas) mais un quartier semble désespérément oublié par l’actuelle majorité, celui de Jupille.  Ce quartier de plus de 10.000 habitants compte pourtant une grande proportion de familles (35% de personnes isolées seulement contre 75% au centre­ville) et une des plus importantes proportions de jeunes (24% de 0­19  ans contre 11% au centre-ville). On y trouve plusieurs écoles, un centre culturel, ainsi qu’une maison des jeunes qui organise de nombreuses activités (atelier musique, atelier créatif, skate,…).

Bordé de bois (Houlpays, Fayenbois) difficilement accessibles (notamment en raison du dénivelé), ce quartier souffre depuis de nombreuses années de l’absence d’un espace vert convivial en son centre.  Ne disposant pas d’un grand espace qui pourrait être aménagé en parc, il dispose par contre de quelques petits « ilots » dont l’aménagement (peu couteux) permettait d’améliorer grandement la qualité de vie dans le quartier.

Très concrètement, un collectif d’habitants du quartier et la maison des jeunes sont mobilisés depuis plusieurs années (pétitions, dépôt d’une proposition dans « Réinventons Liège », contacts multiples avec les autorités,…) pour qu’un espace vert d’environ 2000 mètres carrés situé sur l’ancien emplacement de la tour Piedboeuf à l’arrière des bâtiments de la brasserie Inbev de la rue de Visé et jouxtant la place Git Lecoq puisse être repris par la ville et aménagé. Ils réclament l’installation sur ce terrain d’un « agora space », ainsi que d’équipements de délassement (jeux d’enfant, terrains de pétanque, barbecue avec tables et bancs publics, point d’eau,…).  Le site pourrait être entouré de barrières et fermé en soirée pour la quiétude des habitants.

Ce parc a été promis par le Collège échevinal de Liège en mars 2003, lorsque celui-ci a validé le permis d’urbanisme introduit par Interbrew (ex-Inbev) en vue de la démolition de la tour Piedboeuf et d’un bâtiment industriel voisin, et de l’aménagement d’un parc accessible au public. Depuis, on attend le parc promis, et ce depuis bientôt 15 ans !

Nous demandons que les autorités communales prennent enfin en compte cette demande et étudient sans plus attendre la possibilité de récupérer auprès de son propriétaire privé (soit via un rachat soit via un bail emphytéotique) cet espace dont il n’a aucun usage. Ce projet ne nécessite pas de budgets énormes, ni au regard des précédents investissements consentis par la ville, ni au regard du confort de vie en ville qu’il apportera à ses habitants, en particulier pour les plus jeunes.

ut Curabitur porta. vel, dictum non tristique eleifend ut diam fringilla ut