En décidant de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël, Donald Trump jette délibérément de l’huile sur le feu des tensions au Proche-Orient. Il provoque les musulmans, mais aussi le monde chrétien et toute l’humanité.

Depuis des décennies, le statut de Jérusalem est au cœur des tractations pour une solution pacifique dans la région. Cette ville ne ressemble à aucune autre par la présence de lieux saints importants pour les chrétiens, juifs et musulmans, pas seulement pour les Israéliens et les Palestiniens qui y résident.

En 1948, les Nations Unies ont reconnu l’Etat d’Israël afin de donner aux juifs le droit à leur propre Etat, leur donnant une protection durable, une garantie de vie ; les non-juifs pouvaient également vivre en Israël. L’ONU avait aussi décidé en 1948 d’octroyer un État aux Arabes de Palestine. L’État d’Israël existe, les Palestiniens attendent toujours le leur. Comme les Israéliens, ils ont droit à la sécurité, à l’indépendance et à la souveraineté. Suivant les nombreuses résolutions de l’ONU, l’État palestinien devrait être proclamé et reconnu dans les frontières d’avant juin 1967.

Ceci exclut la revendication unilatérale d’Israël sur Jérusalem comme capitale. Un échange de territoires ne peut être convenu que entre les États souverains d’Israël et le futur État palestinien. La colonisation israélienne en Cisjordanie, dont Jérusalem-Est, est une violation du droit international et a été condamnée par le Conseil de sécurité des Nations Unies; elle sape les efforts pour une paix au Proche-Orient qui inclue une solution à deux Etats, écartée de plus en plus par le pouvoir politique israélien.

Soit Israël et la Palestine s’entendent quant à Jérusalem, soit une solution internationale doit être suscitée pour Jérusalem afin de garantir la revendication de tous les croyants et de l’humanité quant à cette ville historiquement unique. La communauté internationale serait alors responsable de la sécurité de toute la population de Jérusalem, de la préservation de tous les sites religieux et culturels, de la liberté de pratiquer toute religion, et de l’amélioration de la qualité de la vie de tous les citoyens de la ville.

En voulant reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël, le président américain ne soutient pas une solution et va provoquer des émeutes dans le monde entier. Cela rend la lutte contre le terrorisme fondamentaliste encore plus difficile. On n’ôte pas de la sorte aux musulmans, même indirectement, un site religieux aussi important que le Dôme du Rocher. La paix au Proche-Orient, une juste solution à deux États pour Israël et la Palestine, est encore loin. Cette initiative est dangereuse et totalement irresponsable, surtout à un moment où le Proche-Orient est déjà en feu. Cette intention de Donald Trump ne rendra pas Israël, la région ou l’humanité plus sûre. Bien au contraire.

Communiqué du Mouvement Demain du 7 décembre 2017

f05ea7acac1f0dcf098adb791995459a/////////////////