L’initiative de pétition “Chose promise, chose due: Instaurons la consultation populaire en Wallonie !” lancée par l’association A Contre Courant (organisme d’éducation populaire œuvrant en solidarité avec le Mouvement Demain) a recueilli plus de 1000 signatures.  
Il s’agit, simplement mais ouvertement, d’amener nos élus à être cohérents. Ils ont élaboré un projet de décret wallon sur la consultation populaire, projet qui a suivi le parcours normal (dont le conseil d’état). Il suffit désormais qu’ils le votent, avec encore quelques amendements possibles. Le seuil de 60000 signatures paraît par exemple difficilement accessible, annulant par là,  l’usage concret de cette  interpellation populaire promise. Que craignent ils ? D’ouvrir le cercle des arrangements en circuit fermé, confisquant le pouvoir électoral, déjà très limité, des citoyens ?
Pourquoi attendre, quelque soit l’arrangement politicien  en cours ?  Vont-ils renier tout le travail réalisé ? Pourquoi n’est-il même pas mentionné dans la déclaration politique claironnant pourtant la “bonne gouvernance” ?
À vous de voir, en tant que citoyen,  si vous voulez participez davantage aux décisions qui vous concernent. C’est un tout petit pas vers une citoyenneté  active. Alors concernés volontaires ou consternés impuissants ?

Chose promise, chose due : Signons et faisons circuler largement la pétition !

1fcab1b1b8c0ff0e546f3dce3b50f88d22222