Pas mal de questions nous parviennent afin de connaître la composition nominative de notre liste pour le scrutin régional du 26 mai prochain . Dans un contexte où l’action politique est largement discréditée, et alors que nous pensons au contraire qu’elle est un rempart contre l’arbitraire, l’individualisme et la technocratie qui devrait faire partie intégrante de notre identité de citoyen, nous souhaitons jouer la transparence.
Pour le moment, nous finalisons un travail collectif de production sur le contenu. Nous travaillons notamment sur une série de nouvelles propositions écosocialistes. D’ici quelques jours, comme nous nous y étions engagés, notre programme régional sera rendu public afin que chacune et chacun puisse le commenter et l’enrichir.  Une séance publique de présentation et de débat sera également programmée.

Le fond nous semble plus important que l’emballage, c’est pourquoi nous souhaitons finaliser le programme avant de constituer la liste, d’autant que nous portons la volonté d’une pratique plus collective de la politique, les élus n’étant pas des électrons libres mais les porte-voix d’un collectif politique et citoyen.

Pour ce qui est de la confection de notre liste, comme nous l’avons indiqué dans notre communiqué du 14 janvier dernier, nous souhaitons mettre en oeuvre en notre sein des processus démocratiques nouveaux, comme ceux que nous pratiquons au sein de Vert Ardent et dont nous défendons le principe plus largement.  C’est pourquoi nous constituerons notre liste via une élection sans candidat.

Qu’est-ce donc que ce “bazar”?  Plutôt que les procédures habituelles dans lesquelles les grandes gueules se poussent du coude pour se mettre en avant et obtenir une place, l’élection sans candidat procède via des cercles de militants qui discutent entre eux pour proposer des noms parmi l’assemblée. Les noms proposés par les différents cercles sont mis en commun et par une discussion au consensus, si les personnes choisies sont d’accord d’être présentées, on les dispose sur la liste sur base d’une série de critères définis avant le début du processus (connaissance d’une matière ou d’un domaine que l’on souhaite mettre en avant, inscription sur un terrain de lutte, notoriété dans un champ d’action, aptitude au travail collectif, etc.). On obtient ainsi une composition de liste dans laquelle on  retrouve des candidat/e/s qui n’auraient sans doute pas osé se proposer spontanément mais dont les qualités sont reconnues par l’assemblée.

Et qui sera sur la liste ? Notre liste sera composée (environ) pour moitié de membres du Mouvement Demain, et pour moitié de “compagnon/e/s de route” et de personnes issues des mouvements sociaux, de la société civile, des milieux associatifs, artistiques et culturels à qui nous avons proposé d’être “candidat/e à la candidature”, c-à-d. de participer à l’assemblée de constitution de la liste.

Et c’est pour quand ? Cette assemblée se tiendra le 23 mars 2019. Notre liste sera rendue publique dans la foulée. Si vous les souhaitez, vous pouvez assister à cette assemblée – nous souhaitons avoir dans notre fonctionnement la transparence que nous revendiquons pour les institutions – adressez-nous éventuellement une demande en ce sens.

D’ici là, nous avons besoin de votre soutien pour collecter les 400 signatures nécessaires au dépôt de cette liste rouge-verte ! Le formulaire est disponible ICI et il convient de nous renvoyer les formulaires complétés et signés pour le 23 mars au 49 rue Surlet à 4020 Liège.  Nous nous chargeons de les faire valider à la commune.
mi, risus. ut vulputate, diam ipsum neque.